Menu supérieur

  •  

/ Parole partagée / Evangile semence de Vie / Vivre comme étranger

Menu gauche

search



précédant haut suivant

Vivre comme étranger

image

« Une période difficile »

La crainte, l’appréhension de rencontrer l’hostilité, la mise à l’écart font partie bien souvent du quotidien de ceux qui ont quitté leur patrie pour vivre à l’étranger. En aidant plusieurs de ces amis étrangers dans leurs démarches administratives, juridiques et matérielles, j’ai commencé à prendre conscience de tout ce que cela engendrait pour eux dans cette nouvelle étape de leur vie, loin de leurs familles, de leurs racines, de leur culture.

Au travers de ce soutien pastoral, j’ai été témoin de l’angoisse et du sentiment de solitude qui tenaillent bien souvent les coeurs. Le regard des autres, les portes qui se ferment, le sentiment parfois d’être victime d’un amalgame, alimentent aussi le malaise. « L’intégration réussie » semble alors hypothétique et inaccessible.

« Un choix parfois difficile »

La précarité de leur situation au pays a contraint certains à prendre cette ultime décision. Pour d’autres, l’impératif de poursuivre leurs études à l’étranger a été incontournable.

Quels qu’en soient les motifs, il est parfois difficile et douloureux ce chemin de l’intégration. Il faut du temps pour avoir un logement, une situation sociale stable, un réseau d’amis et se sentir pleinement à l’aise.

Quel réconfort que de pouvoir rencontrer dans ces périodes des hommes et des femmes qui manifestent leur soutien, leur accueil, leur disponibilité !

Dans les Saintes Ecritures (La Bible) Dieu avait ordonné à son peuple de prendre soin des étrangers : « Vous aimerez l‘étranger, car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte. »*1 « J’étais étranger et vous m’avez accueilli. » * 2

« L’accueil »

L’accueil et le soutien envers l’étranger font partie de la vie de l’authentique chrétien. Car à son niveau, il se sent lui aussi « étranger sur la terre. » Sa patrie n’est pas de ce monde, son lieu de « naissance dans la foi » n’est pas terrestre mais trouve son origine dans le royaume de Dieu.

Lui aussi connaît cette tension de vivre en « terre d’exil » là où les incompréhensions, la moquerie, parfois même la persécution le font souffrir.

Tout en assumant pleinement sa condition humaine, citoyen actif au service du prochain, il vit, à l’exemple du patriarche Abraham, dans une attente :

« il reconnaissait qu’ il était étranger et voyageur sur la terre car il avait en vue la patrie céleste. »* 3

Cette patrie céleste est composée de tous ceux qui, à travers les siècles, ont répondu à l’amour de Dieu, confessant l’oeuvre et le sacrifice de Jésus-Christ pour le pardon de leurs péchés et pour leur salut .

Dans cette patrie, l’Apocalypse nous atteste :

« Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. » *4

« Un seul peuple »

Parmi « le peuple de Dieu », il n’y a plus de clivage de race, de culture et d’origine. Tous appartiennent à une seule famille et ont pour unique Père, Dieu Lui-même ; ils ne sont plus étrangers les uns aux autres. Pourquoi ?

Par son sacrifice, « Jésus Christ a renversé le mur d’inimitié et de séparation entre les hommes, »*5 caractérisé par le racisme et l’hostilité qui animent le coeur des hommes. Christ a créé en Lui, un peuple nouveau où la paix et l’amour de Dieu se manifestent par la puissance du Saint-Esprit .

«Ne plus être un étranger »

Cher(e) ami(e), vivez-vous comme un étranger vis-à-vis de Dieu ou connaissez-vous ce bonheur de faire partie de son peuple ? Dieu est-il votre Père ?

Dans son Évangile, Dieu vous invite à venir à Lui par Jésus-Christ pour qu’il vous adopte comme fils ou fille de son royaume. Ne voulez-vous pas répondre à son appel et connaître -au sein des difficultés- la paix et l’assurance de savoir que votre vie, votre avenir et votre éternité sont entre ses mains ?

Jésus-Christ a connu le rejet, l’hostilité, la méchanceté et la violence des hommes. Condamné de façon injuste à la mort, alors qu’il était innocent de tout mal, Il est devenu par le don de sa vie, une source de grâce, de pardon pour le salut des hommes.

Si vous répondez à son appel d’amour, vous deviendrez comme ces paroles de l’Evangile l’affirment : « enfant de Dieu, sel de la terre, lumière du monde » au milieu des ténèbres d’égoïsme et d’orgueil qui ternissent bien souvent les coeurs et les relations humaines.

Que la bénédiction de Dieu soit sur votre vie, qu’Il vous fasse la grâce de ne plus être un étranger par Jésus-Christ, afin d’expérimenter son soutien, son amour et sa fidélité jour après jour.

Nous vous invitons à nous rejoindre pour méditer ensemble l’Évangile et le vivre de façon concrète. Nous serions heureux de vous recevoir et de faire ainsi votre connaissance !

Daniel

Adresse mail : daniel.loiret@missiontimothee.fr

  1. La Bible en Deutéronome 10 : 19
  2. La Bible en Matthieu 25 : 43
  3. La Bible en Hébreux 11 : 6
  4. La Bible en Apocalypse 7 : 9
  5. La Bible en Ephésiens 2 : 14

Le traité est disponible en téléchargement dans sa version électronique ci dessous:
PDF vivreetranger.pdf 714,65 ko

précédant haut suivant

|
|

Right menu

À la Une

Le psautier huguenot

Le psautier huguenot 

11 nouvelles partitions

Chorale de jeunes été 2017

Chorale de jeunes été 2017 

Les B 2017 sont publiés

Vient de paraître

Harmonie instrumentale

mise à jour